Courir en Auvergne

Forum sur la course à pied
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 douleur sous le talon droit

Aller en bas 
AuteurMessage
Jogger
Sportif amateur
Sportif amateur


Nombre de messages : 80
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: douleur sous le talon droit   Mer 22 Juin à 21:46

Salut encore moi


depuis environ 2 mois
je ressens une douleur sous le talon droit
et depuis peu aussi au talon gauche (rarement et moins douloureux)
douleurjuste le matin en me levant
des que je pose le pied parterre
qui disparait environ 5 minute plus tard
et que j'ai des fois après un entrainement

si quelqu'un connait le problème
et peut me conseillé ce serait super
merci d'avance

Salut le jogger Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jogger.cool.free.fr
JAG
Marathonien
Marathonien
avatar

Nombre de messages : 234
Localisation : Niort (79)
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: douleur sous le talon droit   Mer 22 Juin à 22:57

Bizarre ! Tes runnings ont combien de kilos ! Sont elles adaptées à ton poid ? As tu vu un podologue ?

_________________
JAG
'L'important est de participer, le principal de s'amuser'
http://les12-14niort.over-blog.com/
http://forum.aceboard.net/index.php?login=85020
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les12-14niort.over-blog.com/
djog85
NewBie
NewBie
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation : Les Sables d'Olonne
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: Re: douleur sous le talon droit   Jeu 23 Juin à 9:15

Pour répondre à ta douleur voici quelques informations :

Fasciite plantaire et épine de Lenoir


Traitements possibles
Traitements médicaux
Mesures diverses, anti-inflammatoires, cortisone, chaussures adaptées et supports, dispositifs de soutien (attelle, plâtre, ruban adhésif), exercices d'étirement et d'assouplissement, chirurgie, ondes de choc extra-corporelles.

Traitements non conventionnels

Ostéopathie, acupuncture, pharmacopée chinoise, semelles magnétiques.


Critères de classification

Description médicale
La fasciite plantaire est une affection douloureuse des pieds. On la définit comme une inflammation du fascia plantaire, l'enveloppe fibreuse du tendon qui forme l'arche du pied (du latin fascia = bande).

Le rôle du fascia plantaire consiste à soutenir et protéger le tendon de la plante du pied. Assez fréquente, cette maladie est la deuxième cause de douleur aux pieds au Canada. Ce sont les sportifs qui en sont le plus souvent atteints. On l'appelle aussi « aponévrosite plantaire ».

Parfois, on confond l'épine de Lenoir, aussi appelée épine calcanéenne ou exostose calcanéenne, avec la fasciite plantaire. L'épine de Lenoir est une excroissance osseuse anormale qui se forme à l'endroit où le fascia plantaire rejoint l'os du talon (le calcanéum). Il ne s'agit pas d'une maladie en soi, mais d'une conséquence possible d'une fasciite plantaire chronique.

La fasciite plantaire peut survenir avec ou sans épine de Lenoir, tout comme cette dernière apparaît parfois sans inflammation du fascia plantaire chez les personnes ayant plus de 40 ans. Ainsi, il y a des cas où le patient ressent de la douleur dans un seul talon tandis que les radiographies révèlent la présence d'une épine de Lenoir dans les deux pieds. Environ 11 % de la population1 aurait une épine de Lenoir sans pour autant en souffrir.

Dans de rares cas, l'épine de Lenoir forme une excroissance osseuse très large que l'on peut sentir sous la peau et qui crée une pression locale - au point d'ailleurs qu'il faille parfois en faire l'excision. Reste que le plus souvent, la douleur que l'on associait jadis à cette excroissance s'explique en réalité par l'inflammation du fascia qui a provoqué sa formation. Lorsque celle-ci est guérie, l'épine de Lenoir demeure, mais ne provoque aucune douleur.

Causes
On connaît mal la cause exacte de cette inflammation, mais on sait que le vieillissement normal du fascia plantaire y joue un rôle majeur. Comme celui-ci perd de sa souplesse avec l'âge, il risque de subir de petites déchirures lorsque le poids de la personne et certains mouvements provoquent des tractions excessives et répétées. L'inflammation apparaît alors pour réparer la membrane fibreuse, mais cause aussi une douleur aiguë et persistante qui risque même de produire d'autres dommages. Parfois, ceux-ci résultent d'une chute, mais le plus souvent, ce sont les excès de charge ou d'étirement qui en sont responsables.
Autres causes :
- pratique intensive de sports, en particulier la course à pied ou le jogging, le saut, les sports d'équipe (volley-ball, etc.), le ski, le tennis, la danse aérobique et l'entraînement sur un simulateur d'escalier;
- obésité;
- pieds creux;
- pieds plats;
- coussin plantaire diminué, comme chez les personnes âgées;
- marche ou station debout prolongée sur des surfaces dures;
- port de chaussures qui soutiennent mal la voûte plantaire et le talon : en particulier celles dont les semelles ou les talons sont trop durs ainsi que celles dont les contreforts trop mous ne stabilisent pas suffisamment les talons lors de la marche ou de la station debout;
- déplacement d'un meuble ou d'un appareil lourd.

Complications possibles
La principale est la rupture du fascia plantaire. Par ailleurs, il est déjà arrivé qu'une intervention chirurgicale entraîne l'invalidité.

Symptômes
Douleur aiguë ou sensibilité au talon. Cette douleur se manifeste surtout le matin ou après une période de repos. Elle peut disparaître pour revenir ensuite après une période d'activité physique normale ou intense.

Personnes à risque
Personnes qui ont les pieds plats ou les pieds creux.
Personnes de 45 ans et plus (surtout les hommes).
Personnes qui ont des maladies qui engendrent des lésions inflammatoires et des troubles aux pieds : diabète, polyarthrite rhumatoïde.
Facteurs de risque
Pratique de certains sports, en particulier la course à pied et le jogging.
Obésité.
Port de chaussures inadaptées ou usées.
Absence de période d'échauffement et d'étirement avant l'entraînement.
Grossesse.
Travail exigeant une station debout prolongée.
Prévention
Les conseils suivants permettront de prévenir l'apparition de la fasciite plantaire et de l'épine de Lenoir.

Faire régulièrement des exercices d'assouplissement du tendon d'Achille ainsi que des muscles du mollet et du pied - peu importe que l'on pratique ou pas un sport exigeant pour les pieds. Voir aussi les conseils donnés sous la rubrique « Traitements médicaux ».
Porter des chaussures qui supportent bien la voûte plantaire et qui absorbent les chocs en fonction du type de travail ou d'activité physique récréative. Mettre des semelles bien coussinées dans les chaussures à semelles dures est aussi indiqué.
Remplacer ses chaussures dès les premiers signes d'usure. Quant aux souliers de course, ils doivent être renouvelés après 480 à 800 kilomètres d'utilisation, car les coussinets s'usent.
Être prudent en matière de pratique sportive. En plus d'avoir des chaussures adéquates, il est important de tenir compte des recommandations suivantes :
- Faire des exercices d'étirement et de réchauffement avant toute activité physique un tant soit peu exigeante et prolongée.
- Augmenter graduellement les distances quand on fait du jogging.
- Éviter de courir longtemps sur des terrains en pente, sur des surfaces dures (asphalte) ou inégales. Préférer les chemins de terre battue.
Maintenir un poids santé pour éviter de surmener le fascia plantaire.
Éviter de se tenir trop longtemps debout, surtout si l'on porte des chaussures à semelles dures.
Traitements médicaux
Étant donné que la fasciite plantaire et l'épine de Lenoir sont intrinsèquement liées, on les soigne de la même façon. Les traitements conventionnels donnent presque toujours de bons résultats, mais cela peut prendre de plusieurs mois à deux ans avant que les patients ne soient vraiment guéris. Reste qu'environ 90 % d'entre eux se sentiront mieux au bout de neuf mois.

Mesures de base
- Tant que la douleur n'a pas disparu, il faut réduire, voire cesser pendant un certain temps la pratique des exercices qui travaillent sur les articulations portantes.
- Ne pas se promener pieds nus tant que la douleur ne s'est pas complètement dissipée.
- Appliquer un sac de glace pour prévenir ou soulager l'inflammation (en particulier après une période d'exercice intense) durant 5 à 15 minutes. Éviter d'appliquer le sac directement sur la peau. S'installer pour que les pieds soient plus élevés que le corps.
- Masser régulièrement le fascia plantaire pour l'assouplir, mais en évitant de le faire trop vigoureusement. Il faudra notamment pratiquer ce type de massage avant et après une activité physique exigeante.
- Faire attention en se levant le matin pour ne pas « partir du mauvais pied ». Commencer par se masser la plante des pieds, puis mettre des pantoufles pour protéger le talon.
- Ne pas « marcher sur sa douleur ». Quand la douleur apparaît, il faut plutôt réduire l'intensité de l'exercice pour la ramener à un niveau qui ne cause pas de douleur. On peut aussi pratiquer des activités qui ne sollicitent pas trop la voûte plantaire, notamment la natation, la musculation sur des appareils et la bicyclette (avec certaines réserves).
- Avoir une bonne hygiène de vie pour maintenir un poids santé si l'obésité est en cause.
- En soirée, prendre un bain de pieds à l'eau tiède.

Médication
Anti-inflammatoires. L'aspirine ou l'ibuprofène permettra de soulager temporairement la douleur. Important : on évitera de faire de l'exercice après avoir pris un anti-inflammatoire, car on risque de se blesser en forçant trop sous l'effet analgésique de ce type de médicaments.

Cortisone. Dans certains cas, le médecin fait des injections de cortisone. Ce traitement procure un soulagement durable, mais il est fort douloureux dans l'immédiat.

Chaussures adaptées et supports divers
Il est d'abord important de se débarrasser des chaussures usées ou inadéquates si elles sont en cause. Sans doute sera-t-il aussi nécessaire de renoncer, au moins temporairement, aux souliers à talons hauts. En plus de porter des chaussures adaptées aux circonstances, certains y insèrent une talonnette ou un coussinet en forme d'anneau pour protéger le talon ou encore une semelle pour bien supporter la voûte plantaire. Selon le cas, on peut se contenter d'un support vendu sans ordonnance ou commander une semelle moulée sur mesure par un spécialiste du pied. Il existe aussi des semelles de gel. Pour prévenir la douleur, il sera également important de porter des pantoufles au moment du lever, puisque la douleur se manifeste souvent à ce moment-là.

Dispositifs de soutien
Attelle. Il existe des attelles spéciales qui se portent durant la nuit et qui servent à soutenir et étirer le fascia plantaire. On peut aussi en porter une le jour; elle remplace alors le plâtre.

Plâtre. Parfois, on installe un plâtre durant quatre à six semaines pour forcer le patient à donner du répit au fascia plantaire.

Bandage adhésif pour le sport. On peut soutenir la voûte plantaire avec ce type de ruban, en particulier lorsqu'il s'agit de faire des étirements ou de continuer à faire de l'exercice tout en laissant reposer le fascia plantaire.

Exercices
L'omnipraticien ou le podiatre (pédicure-podologue) peuvent conseiller des exercices qui assouplissent et renforcent les muscles du pied et du mollet afin de soulager ou de prévenir la douleur. En voici quelques-uns proposés sur le site de l'Ordre des infirmières du Québec2 :

En position assise
- Déposer un mouchoir en papier sur le plancher, puis le saisir avec les orteils. Faire cela plusieurs fois.
- Placer une bouteille ou une balle de tennis sous l'arche plantaire. Une fois que la douleur a diminué, il s'agit de faire rouler une balle de golf directement sous le talon.
- Passer une serviette sous le pied comme si on le tenait en écharpe, puis allonger la jambe tout en tenant solidement la serviette. Tirer sur la serviette pour ramener le pied vers soi, puis relâcher.

En position debout
S'installer debout en face d'un mur à une distance d'environ 60 cm. Puis poser la paume des mains contre le mur. Faire ensuite les deux exercices suivants l'un après l'autre et à plusieurs reprises :
- Tout en fléchissant la jambe gauche vers l'avant, glisser le pied droit vers l'arrière en le gardant complètement au sol (ne pas lever le talon). Maintenir la position durant 30 à 60 secondes. Ensuite, alterner avec l'autre pied.
- Plier le genou de manière à ce qu'il soit aligné avec les orteils afin de tendre le tendon d'Achille. Rester dans cette position durant 30 à 60 secondes.

Chirurgie
Pour la fasciite plantaire comme pour l'épine de Lenoir, la chirurgie ne s'emploie qu'en dernier recours. Elle permet de détacher le fascia plantaire pour faire diminuer la tension. Cette intervention réussit dans 95 % des cas, mais parfois, elle provoque une infection et endommage les nerfs. Souvent, elle affaisse l'arche du pied. Il est possible de ne sectionner le fascia plantaire qu'en partie, ce qui diminue les inconvénients. L'ablation de l'épine de Lenoir s'impose parfois lorsque celle-ci forme une excroissance osseuse très large que l'on peut sentir sous la peau et qui crée une pression locale.

Ondes de choc extra-corporelles
Cette nouvelle technique prometteuse consiste à bombarder le pied d'ondes de choc électromagnétiques qui traversent la peau. Elle est de plus en plus utilisée par les physiothérapeutes pour traiter les lésions musculosquelettiques. Ces ondes provoqueraient la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans les tissus, ce qui favoriserait la guérison. Cela peut prendre jusqu'à quatre mois avant d'en ressentir les bénéfices. Des chercheurs se sont penchés sur l'ensemble des études réalisées et concluent que cette méthode est efficace pour soulager la douleur causée par une fasciite plantaire chronique, et qu'elle devrait même être entreprise avant toute chirurgie.6 Une réduction significative de la douleur a été observée dans les cas suivants : au repos, le matin au réveil et après les activités de la journée.5 Il faut cependant savoir que cette technique est douloureuse.

Autres approches
L'ostéopathie serait l'une des meilleures thérapies pour traiter la fasciite plantaire, selon le Dr Donald Novey.7 L'ostéopathe examine les dysfonctions du système musculosquelettique par la palpation et des tests de mouvement, afin de redonner une bonne motilité aux articulations, tissus et organes. Quant au Dr Andrew Weil, il observe que les manipulations ostéopathiques du pied semblent procurer un certain soulagement.4

L'acupuncture agirait sur l'inflammation du fascia plantaire, ferait disparaître la douleur et aiderait à dissoudre progressivement les dépôts calcaires à l'origine de l'épine de Lenoir. Le Dr Andrew Weil la suggère pour soulager la douleur.3

Pharmacopée chinoise. La formule Ruan Gu Dan (pilule pour ramollir les os) est utilisée pour soulager la douleur en cas d'épine de Lenoir.

Semelles magnétiques. Le Dr Andrew Weil rapporte que des semelles magnétiques, qui contiennent des aimants, semblent soulager certains patients.3,4 Ce type de semelles s'utilise beaucoup dans l'espoir de soulager l'arthrite, les maux de dos et d'autres douleurs. Toutefois, aucune étude n'a encore démontré leur efficacité.
site : http://www.reseauproteus.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=fasciite_plantaire_epine_lenoir_pm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.joggingclubsablais.com
Fred63
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 317
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: douleur sous le talon droit   Jeu 23 Juin à 14:16

avec tout ca, tu trouvera bien un remède, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
guillaume
Sportif amateur
Sportif amateur
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 02/06/2005

MessageSujet: Re: douleur sous le talon droit   Jeu 23 Juin à 17:14

bon ça c'est une reponse détaillé Blob
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jogger
Sportif amateur
Sportif amateur


Nombre de messages : 80
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 31/05/2005

MessageSujet: talon   Jeu 23 Juin à 21:05

Salut a tous

merci pour vos conseils
surtout djog83
effectivement si avec ca ,je ne gueri pas
je peut prendre ma retraite quand je veut

mais on ne vas pas s 'alarmer outre mesure
je vais soigner cette blessure rapidement



Zen je resterai

merci
Salut jogger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jogger.cool.free.fr
Fred63
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 317
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: douleur sous le talon droit   Mer 6 Juil à 13:23

Quand est il au jour d'aujourd'hui? walk walk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: douleur sous le talon droit   

Revenir en haut Aller en bas
 
douleur sous le talon droit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Douleur sous le talon gauche côté interne
» Douleur au talon.
» Douleur intérieur pied droit
» Talon gauche à plat ou pas à plat ?
» DOULEUR SOUS LE PIED

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Courir en Auvergne :: Santé :: Blessures-
Sauter vers: